L’écriture théâtrale, outil de création pour le cinéma documentaire

L’écriture théâtrale, outil de création pour le cinéma documentaire

Formation conventionnée AFDAS

  • Durée : 2 semaines (70 heures)
  • Effectifs : 10 stagiaires

L'atelier

Le but de cet atelier est de dégager l’écriture documentaire de la simple reproduction de la réalité, en apprenant à se servir d’outils dramaturgiques. Les participants expérimenteront de nouvelles formes d’écriture leur permettant de retrouver une capacité d’invention trop souvent contrainte et d’enrichir ainsi leur conception et leur pratique du cinéma documentaire.

Le romancier est fait d’un observateur et d’un expérimentateur

Ces mots d’Emile Zola pourraient définir le réalisateur d’un cinéma de l’autonomie, le «cinéma direct». Dans ses enquêtes, ce cinéaste ne se laisse pas sidérer par la réalité. Dans ses tournages, il ne cesse d’expérimenter des mises en scène du réel.

Le programme

Les matinées, des projections présentent la diversité des écritures du cinéma du réel. Les après-midi, des exercices confèrent à l'atelier sa dimension à la fois individuelle et collective.

Méthode pédagogique :

Nous n’avons pas de recettes à délivrer pour écrire un film, il n’en existe pas, comme il n’existe aucun sésame qui ouvrirait toute grande la porte du marché de l’audiovisuel. Ce qui se passe à Varan est de l’ordre de l’expérimentation. Pendant deux semaines, le groupe de stagiaires va travailler ensemble afin que chacun trouve sa propre voix dans l’écriture cinématographique documentaire. C’est donc à la fois un engagement personnel (se confronter à des formes, exercer son regard sur le monde) et une expérience collective (intervenir, écrire et regarder ensemble).

Faire du cinéma c’est être sensible au monde, curieux de l’autre, muni d’esprit critique, d’une bonne dose d’inventivité et surtout être animé d’un fort désir de partage. Ce sont ces mêmes qualités que nous attendons de vous voir mettre en œuvre et utiliser tout au long de la formation.

Un des principes pédagogiques de ce stage est de remplacer toute espèce de jugement sur son travail et celui des autres par le « si magique » emprunté au vocabulaire de Stanislavski. Ainsi le groupe coopère au développement de l’écriture de chacun. L’entraînement à l’écriture collective, un des buts de cet atelier, est accéléré. Le «si», en tant qu’expression et échange d’inconscient à inconscient, est un constituant de l’écriture cinématographique.

Comment atteindre le cœur du réel est la question qui sous-tend les exercices. L’expérimentation de « formes brèves », de la « choralité », des « dialogues de soi à soi», des « dialogues avec l’invisible», d’« un chœur dans la ville»... Ces travaux du matin ouvrent des horizons formels, comme autant de mise en questions des codes du cinéma documentaire. D’autres exercices d’écriture, «un fait divers », « les murs de la séparation ne montent pas jusqu’au ciel », « crise de parano familiale » (d’après « Le mouchard», une des scènes de « Grand peur et misère du IIIème Reich »de Brecht) produisent des récits étonnants, émouvants et audacieux. Après avoir défini le dispositif cinématographique dans des projets, des scénarios et des films, puis avoir montré comment le dispositif s’élaborait dans le « cinéma direct » de l’inspiration du moment, il s’agit de décrypter le dispositif propre à chacun des films projetés l’après-midi, dont le thème est « le fait divers ».

Le dispositif en tant que «déformation qui informe » assure le passage à une information sentie. Le but de ces séances est d’encourager les cinéastes à s’accorder la liberté d’expression des romanciers.

La pédagogie

Aux Ateliers Varan, on apprend, en s’initiant à la pratique du cinéma documentaire, à ouvrir son regard sur le monde. Pour découvrir en détails notre pédagogie, c'est par là : ateliersvaran.com/fr/qui-sommes-nous.

Modalités de candidature

Le dossier de candidature comprend :

  • une autobiographie (1 page)
  • un fait divers issus des médias et sa réécriture par vos soins (1 page). Merci de penser à ajouter à votre candidature le fait divers original.

Le dossier pour la sélection est à envoyer par mail à contact@ateliersvaran.com

Attention, les dossiers de demande de financement Afdas sont à déposer avant le vendredi 23 mars.

Abonnez-vous aux nouvelles

Pour vous inscrire à la newsletter des Ateliers Varan, c’est par ici !

À votre écoute

Une question sur nos formations ? Vous pouvez contacter Noémie au 01 43 56 64 04

6, impasse de Mont Louis
75011 Paris

Envoyez-nous un mail

Google Map : Ateliers Varan, 6 Impasse de Mont-Louis, Paris